Sténose urétrale

Blank
A qui s’adresse le traitement des sténoses urétrales

La sténose urétrale correspond à un rétrécissement anormal du canal de l’urètre, empêchant l’écoulement correcte de l’urine et donc la vidange de la vessie.

Un traitement doit être proposé en cas de symptômes ou si la vessie s’abîme (mauvaise vidage, infections, calculs,…)

Comment se passe le traitement des sténoses urétrales

Traitement chirurgical

Préparation

Une hygiène quotidienne suffit la semaine qui précède l’opération. Une douche plus propre avec un savon antiseptique prescrit par le chirurgien et délivré en pharmacie est nécessaire la veille au soir de l’intervention

Une dépilation n’est pas nécessaire.

L’entrée à la clinique se fait la veille au soir ou le jour de l’intervention.

 

Anesthésie

Locale, loco-régionale ou générale.

Opération

Dilatation urétrale
A l’aide d’une bougie de dilatation et après application d’un gel anesthésie sur l’extrémité de l’urètre, une dilatation du rétrécissement est réalisée en ambulatoire. Le traitement permets une amélioration transitoire le plus souvent, mais parfois suffisamment durable pour éviter une intervention.

Urétrotomie interne (traitement endoscopique)
Sous anesthésie loco-régionale ou générale, au bloc opératoire, le rétrécissement est incisé par les voies naturelles sous contrôle visuel à l’aide d’un endoscope. Une sonde urinaire est mis en place.

Urétroplastie
En cas d’échec des précédentes techniques, la partie malade de l’urètre doit être retirée par une courte incision entre bourse et anus. Le canal de l’urètre est remis en continuité de manière à permettre d’uriner par les voies naturelles.

Urétrostomie périnéale
Dans certains cas, rares, l’urètre est trop abîmé et ne peut être réparé. Il faut alors l’aboucher au périnée. Cela signifie que l’orifice de l’urètre se trouvera entre bourses et anus. Le patient pourra alors uriner sans incontinence en position assise.

Durée de l’intervention

De 15 minutes (dilatation urétrale, urétrotomie interne) à 1 voir 2 heures (urétroplastie, urétrostomie périnéale)

 

Séjour à la clinique

De 0 nuits (dilatation urétrale) à 1 (urétrotomie interne) ou 4 nuits (urétroplastie et urétrostomie périnéale).

Après traitement des sténoses urétrales

La douleur est très modérée.

Les fils de suture se résorbent complètement en un mois et demi. Il n’est donc pas nécessaire de les enlever. (urétroplastie ou urétrostomie périnéale)

Une sonde urinaire est laissé pendant une dizaine de jours (urétroplastie ou urétrostomie périnéale). Elle est retirée le lendemain de l’intervention en cas d’urétrotomie interne. Après simple dilatation, une sonde n’est pas laissée.

Les bains sont déconseillés pendant 2 semaines et remplacés par des douches lorsqu’il y à une incision (urétroplastie ou urétrostomie périnéale).

Une consultation de contrôle est prévue à un mois de l’intervention pour la cicatrisation, les résultats de l’analyse et l’échographie de la vessie.

Résultats du traitement des sténoses urétrales

Dilatation urétrale

Efficacité souvent transitoire

Bonne tolérance

Urétrotomie interne endoscopique

Bonne efficacité

Rechute fréquente pouvant nécessiter une seconde urétrotomie avant d’envisager un traitement par urétroplastie ou urétrostomie périnéale.

 

Urétroplastie

Traitement de référence en matière d’efficacité et de résultat à long terme.

 

Urétrostomie périnéale

Efficacité et confort, mais modification du schéma corporel. Il s’agit donc d’une solution de dernier recours.

Aspects administratifs du traitement des sténoses urétrales

Prise en charge

Prise en charge par la Sécurité sociale.

Complément possible de prise en charge par la Mutuelle.

 

Arrêt de travail

7 jours après traitement endoscopique, pris en charge par la Sécurité sociale.

De 2 à 4 semaines après traitement chirurgical, pris en charge par la Sécurité sociale.

Complications du traitement des sténoses urétrales

La liste des complications se veut exhaustive et donc longue, au risque d’inquiéter inutilement le lecteur alors que celles-ci sont rares.

Infection urinaire
Un simple traitement antibiotique suffit pour la traiter.

Hématurie
Les urines peuvent être rouges après dilatation. Une boisson abondante suffit généralement à diluer le saignement. Il faut rarement porter une sonde urinaire 24 heures pour permettre une bonne cicatrisation.

Récidive
Le rétrécissement urétral à tendance à récidiver. Des traitements successifs peuvent donc être nécessaires.

Une question ?

12 + 1 =