Cure de varicocèle

Blank
A qui s’adresse une cure de varicocèle

Le varicocèle est une dilatation des veines du testicule. Le côté gauche est le plus souvent atteint en raison de l’anatomie veineuse de l’organisme. Les symptômes peuvent être une sensation de pesanteur du côté malade, surtout en fin de journée, lorsqu’il fait chaud, après un effort ou un rapport sexuel. A l’examen clinique, la varice scrotale est palpable. Une échographie scrotale avec Doppler, voire abdominale peut être demandé.

Le traitement du varicocèle doit s’envisager en cas de douleurs, de gêne après l’effort, de diminution du volume du testicule ou de retentissement sur la fertilité.
Il peut être radiologique par embolisation ou chirurgical.

Comment se passe une cure de varicocèle

Préparation

Une hygiène quotidienne suffit la semaine qui précède l’opération. Une douche plus propre avec un savon antiseptique prescrit par le chirurgien et délivré en pharmacie est nécessaire la veille au soir de l’intervention

Une dépilation ou un rasage n’est pas nécessaire.

L’entrée à la clinique se fait 2h avant l’intervention.

 

Anesthésie

Anesthésie générale.

 

Opération

Elle est réalisée au bloc opératoire. Le traitement chirurgical peut être réalisé de façon mini-invasive, par coelioscopie. Une incision de moins d’un centimètre du nombril permet l’introduction d’une caméra et deux incisions de 5mm permettent le passage des instruments de travail. Les veines malades sont liées et sectionnées. L’artère du testicule et le canal déférent qui conduit les spermatozoïdes sont respectés. La coelioscopie est particulièrement indiquée dans les formes bilatérales, afin de traiter les deux côtés en même temps.

 

Durée de l’intervention

Environ 30 minutes.

 

Séjour à la clinique

Le départ est possible le soir de l’intervention, accompagné.

Après une cure de varicocèle

La douleur est très modérée.

Le port de slip ou de boxer est conseillé par rapport aux caleçons, pour maintenir le scrotum serré, jouant ainsi un rôle de suspensoir, pendant 15 jours. Un oedème (gonflement) du testicule peut être observé du côté opéré, pendant quelques jours.

Les fils de suture se résorbent complètement en un mois et demi. Il n’est donc pas nécessaire de les enlever.

Les rapports sexuels sont déconseillés pendant 1 à 2 semaines.

Les bains sont déconseillés pendant 2 semaines et remplacés par des douches.

Une consultation de contrôle est prévue à un mois de l’intervention.

Résultats de la cure de varicocèle

Le résultat esthétique sur l’aspect du scrotum est minimes.

Le résultat fonctionnel sur la pesanteur scrotale voir les douleurs est satisfaisant.

La fertilité peut être améliorée.

Il peut persister un varicocèle qui sera alors embolisé (“bouché”) par une technique radiologique.

Aspects administratifs de la cure de varicocèle

Prise en charge

Prise en charge par la Sécurité sociale.

Complément possible de prise en charge par la Mutuelle.

 

Arrêt de travail

De 4 à 7 jours en fonction du travail, pris en charge par la Sécurité sociale.

Complications de la cure de varicocèle

La liste des complications se veut exhaustive et donc longue, au risque d’inquiéter inutilement le lecteur alors que celles-ci sont rares.

 

Hématome des bourses
Il peut être volumineux et gênant mais se résorbe spontanément en trois semaines à un mois.

Infection ou retard de cicatrisation
Lorsqu’il existe un hématome, il faut surveiller la température et un traitement antibiotique sera proposé en cas de fièvre.

Douleur testiculaire chronique
Elles sont rares pouvant conduire jusqu’à l’ablation du testicule en cas de diminution de son volume.

Une question ?

6 + 5 =